31/05/2005

La vérité sur Transatlantys, analyse

Le marketing viral : créer un buzz pour canaliser l'attention sur un produit en comptant sur le bouche à oreille... depuis le temps que je vous en parle, vous savez de quoi il s'agit. Eh bien, un gros coup de marketing viral est en train de se préparer, le buzz monte, monte, et il va bientôt éclater.
 
sanstitre2xl.jpg
 
Il s'agit de la page d'accueil du site : http://www.transatlantys.com/. Le site présente un projet de tunnel sous-marin transatlantique qui permettrait de relier Paris à New York en train en 8 heures. Les travaux devraient débuter en juin 2005, soit le mois prochain. Il y a des témoignages, quelques explications techniques, et un concours pour gagner des places (si vous participez au concours, il faut communiquer trois adresses e-mail d'amis).
 
Je sais que le monde évolue très vite, que chaque jour compte son lot d'avancées technologiques, mais là c'est un peu gros (surtout que je n'en avais jamais entendu parler dans les journaux). Je suis donc parti à la recherche d'informations sur ce projet. Et j'ai trouvé ceci :
 
  • le nom de domaine transatlantys.fr appartient à voyages-sncf.com ;
  • le site transatlantys.com appartient lui à l'agence de publicité DDB ;
  • voyages-sncf.com propose la vente de billets d'avion ;
  • le lien "contact" de transatlantys.com renvoie directement les e-mails sur le domaine transatlantys.fr (donc chez voyages-sncf.com).

  • Or, Voyages Sncf est un nouveau service de la Sncf qui propose des billets d'avion à bas prix, dont, comme par hasard, des billets Paris-New York... Quant à lui, le concours de Transatlantys vous propose de gagner des billets Paris-New York en avion, via Voyages Sncf. La boucle est bouclée.

    Le marketing viral avait démontré pour la première fois sa puissance et son efficacité dans le cadre de la "campagne" pour le film "Blair Witch Project". Récemment, Volvo a repris le flambeau avec la campagne pour la S40. Qui sera le prochain ?

    10:47 Écrit par Blibli | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

    Les commentaires sont fermés.